L’entretien des rosiers

Comment entretenir les rosiers

Fin de l’hiver début du printemps

Dès la fin de la période de grand froid,  c’est à dire fin février début mars, procédez à la taille des rosiers. Profitez de cette opération pour bien désherber l’aplomb des rosiers, et étalez une bonne couche de compost ou de fumier bien décomposé sans l’enfouir.

Les travaux du printemps

Au début du mois d’avril, aidez vos rosiers à bien démarrer en leur apportant de l’engrais « spécial rosiers », en plus du NPK présent dans les engrais complets, il doit comporter du magnésium (voir le tableau plus bas sur la page). Incorporez-le par griffage du sol.

Tous les 15 jours à 3 semaines, griffez la terre du pied à la périphérie des rosiers pour les maintenir propres, cela facilitera la circulation de l’aire, et les rosiers seront plus beaux.

Une fois la végétation démarrée, traitez préventivement tous les 15 jours vos rosiers avec du « purin de prêle » diluez-le à 10%, la silice qu’elle contient renforcera vos rosiers. Si une maladie s’installe, préférez la « bouillie bordelaise » à 12,5 g/l répété tous les 15 jours, et après de fortes pluies.

 En cas de fortes infestations de pucerons, traitez vos rosiers avec du « savon noir ».

Du printemps à l’automne

Il faudra surveiller le feuillage des rosiers pour prévenir les maladie, juste après des passages pluvieux, il faudra renouveler le traitement préventif à base de purin de prêle, en cas de maladie, vous passerez à la bouillie bordelaise à 12,5 g/l répété tous les 15 jours ou du soufre à 7.5 g/l dans le cas de la présence d’oïdium ou de tâches noires: mais attention, le soufre s’utilise entre 18 et 28°C. en cas de présence importante de puceron, c’est du savon noire qu’il faudra utiliser (voir dosage sur l’emballage suivant les marques) . En cas de présence de chenille, c’est avec le bacille de Thuringe qu’il faudra intervenir.

Voici les différentes maladies et les différents parasites que l’on peut rencontrer sur les rosiers, avec leurs spécificités qui permet de les identifier :

  • Les feuilles présentent des insectes

La présence de nombreux insectes vert clair indique sans aucun doute la présence de pucerons.

  • Les feuilles présentant des taches
  • Plusieurs hypothèses:
    • Avec de petites croûtes rondes et marrons présentent sur les branches et au dos des feuilles, nous sommes en présence de cochenilles.
    • constituées de petit amas blancs et farineux sur le revers et l’aisselle des feuilles, se sont des cochenilles farineuses.
    • des pustules de couleur rouille présent sur les feuilles, c’est la rouille.
    • des tâches rondes et noir violacé isolées ou groupées, ce sont des tâches foliaires.
    • avec des motifs verts et jaunes, en lignes irrégulières ou en anneaux, dans ce cas c’est la mosaïque foliaire.
    • composées de taches grandes et brunes, le mildiou.
  • Le feuillage jaunit:
  • Plusieurs hypothèse:
    • Le feuillage se décolore, cela est dut à une terre trop riche en calcium, et empêche l’assimilation du fer par les racines de la plante.
    • Les feuilles finissent par tomber, cela est dut au maladie et parasites cité ci-dessus (Taches foliaires).
    • Les feuilles se dessèchent puis tombent, cela indique la présence du botrytis, dut à des périodes humides et pluvieuses.

Toujours en cas de fortes infestations de pucerons, traitez vos rosiers avec du « savon noir ».

Il faudra également passer une fois par semaine pour enlever les roses fanées sur les rosiers remontant, cela favorise leurs remontées.

  • Les Feuilles déformées:
  • Plusieurs hypothèse:
    • avec de la poudre blanche principalement sur les jeunes poussent et les bottons de rose, il s’agit de l’oïdium, sa présence signale que la plante subit un stress (arrosage irrégulier en période de sécheresse, carence en un ou plusieurs éléments nutritifs, rosier vieillissant…)
    • présence de mouchetures et des nervures colorées, cela vient de la maladie de la mosaïque du rosier.
  • Problème sur les bourgeons, boutons et fleurs:
  • Plusieurs hypothèse:
    • Ils deviennent décolorés, gris brun puis pourrissent, c’est le botrytis, cette maladie s’installe lors de longues périodes pluvieuses et humides.
    • Ils brunissent puis avortent, cela est dut au mildiou et apparaît à la suite de périodes douces et humides.
  • Les feuilles sont dévorées:

Le pourtour des feuilles et de nombreux trous signalent la présence de chenilles vertes, vous les trouverez sous les feuilles et sur les tiges.

Les travaux de l’automne

Pour éviter  que les greffes sur les rosiers gèlent, butez les pieds des rosiers avec la terre qu’il y a autour. (surtout les jeunes sujets).Lors de vent fort, le vent en secouant dans tous les sens les rosiers peut abîmer les racines des rosiers, pour éviter ce problème, diminuez d’un tiers la hauteur des rosiers. La taille n’aura lieux qu’au mois de mars.Apporter du compost ou du fumier bien décomposé aux pieds de vos rosiers et apportez en même temps de l’engrais pour rosiers, et incorporez la fumure à la terre à l’aide d’une griffe.

Voir aussi :

  • La plantation des rosiers en conteneur
  • La plantation des rosiers à racines nues
  • La taille des rosiers

Laissez-nous vos idées, suggestions et remarques...