La fabrication du compost

La fabrication du compost est à la portée de tout le monde, il suffit d’avoir un jardin.

La fabrication du compost

La fabrication du compost est une technique de jardinage consistant à valoriser les déchets végétaux. Le produit obtenu est une excellente nourriture pour les plantes.

La matière première

l’avantage de cette technique de jardinage, c’est que la matière qui sert à réaliser le compost est gratuite. 

Voici les ingrédients qui entrent dans la fabrication du compost:

Les tontes de gazon

Les tontes sont très utiles dans la fabrication du compost, elles apportent beaucoup d’humidité et fermentent rapidement.

Les mauvaises herbes

On peut les rajouter au compost à condition qu’elles ne soient pas à graine. 

La taille des haies

Tous les haies feuillues peuvent servir au compost, mais en les broyant. Les haies de conifères (thuyas, cyprès, ifs…), doivent être utilisées avec modération.

La taille des arbres et arbustes

Cette matière doit être broyée avant d’être incorporée au compost, de plus, elle doit être mélangée avec des déchets verts.

Les feuilles

Les feuilles sont riches en élément fertilisant une fois qu’elles sont décomposées. Elles doivent être incorporées broyées. Les feuilles des arbres fruitiers ne doivent pas être utilisées, elle risque de transmettre des maladies aux plantes qui recevront le compost.

Les déchets ménagés

On peut mettre au compost tous ce qui est épluchures des fruits et légumes, les feuilles des légumes, et les coquilles d’oeuf.

Le matériel

Après avoir fait le tour de ce que l’on peut mettre dans le compost, nous allons voir le matériels dont nous avons besoin.

Le broyeur de végétaux

Très pratique pour réduire en broyât les branches des arbres et arbuste, mais aussi les tiges et branches des fleurs de vos massifs …

Attention au premier prix des modèles électrique, ils sont souvent décevant, il vaut mieux mettre un peu plus chère (milieu de gamme – haut de gamme).

Ils existe également des broyeurs thermiques, mais il faut beaucoup de déchets pour l’amortir.

La tondeuse

A l’aide du bac de ramassage, récupérez les tontes de gazon, et à défaut d’utiliser un aspirateur/souffleur de feuilles, ramassez les feuilles, elles auront l’avantage d’être déjà broyées.

L’aspirateur/souffleur

Matériel très pratique pour rassembler les feuilles en tas.

Avec certains, on peut aspirer les feuilles. Elles sont broyées et accumulées dans un sac dont l’appareil est équipé.

Par contre, attention aux pierres qui peuvent être aspirées également et qui peuvent provoquer de la casse dans l’hélice de l’aspirateur.

Le composteur

Le lieux de stockage de tous les déchets pour la fabrication du compost.

Le compost peut être fait en tas, à même le sol, mais celui-ci doit être brassé totalement et régulièrement. Suivant le volume de déchets, cela peut vite devenir un travail fastidieux, et l’obtention du compost est plus long qu’en bac.

On trouve les bacs à compost dans le commerce, ils sont en bois ou en plastic et de différentes contenances.

Vous pouvez très bien en fabriquer un vous même, à l’aide de planches, mais également avec des palettes usagées. Pour vous donner une idée de fabrication d’un bac à compost, je vous ai sélectionné une vidéo qui va vous expliquer comment fabriquer un composteur à partir de palettes:

La fabrication du compost

Le lieux d’implantation

Le lieu choisi pour installer son bac à compost est à l’ombre surtout l’été et dans un lieux pas trop ventilé (le long d’un mur ou d’une haie) pour éviter que le compost ne sèche. Attention aussi au voisinage, la fermentation peut provoquer un peu d’odeurs.

Il faut aussi prévoir de stocker les matériaux plus secs (broyas de branches, branches des fleurs coupées après le nettoyage de fin de saison…) dans un tas proche du composteur.

Le procéder de fabrication

L’opération consiste à intégrer les différents déchets du jardin qui formeront le compost. Lorsque vous apportez des » déchets verts » au composteur, il faut pouvoir y incorporer des « déchets secs » en même temps parce que des déchets verts tous seul fermenteraient trop rapidement et à l’inverse, les déchets secs mettraient beaucoup de temps à se transformer. Pour résumer, apporter la même quantité des deux sortes, pour exemple, lorsque vous tondez votre pelouse, à chaque fois que vous videz votre bac de ramassage, ajoutez la même quantité de branches broyées.

Pour améliorer la décomposition des déchets, il faudra brassé régulièrement le tas de compost: tous les 15 jours en été et 1 fois par mois en hiver.

Lorsque des fortes pluies sont annoncées en hiver, il est prudent de le bâcher, vous éviterez ainsi les pertes d’élément fertilisant qu’il contient par lessivage.

L’été, surveillez que le compost reste humide, pour que la fermentation reste toujours active.

Votre compost sera prêt à utiliser de 6 à 9 mois après, celui-ci doit être fin et de couleur noir.

Le compost, une fois mûre, s’utilise à raison de 1 à 3 pelletées par m2. Il sera étalé sur la surface de la terre, éventuellement incorporé par griffage sur les premiers centimètres de terre, mais jamais enfoui (la faune et la flore présente ne serait plus en mesure de continuer à transformer le compost en matière organique assimilable par les plantes).

L’utilisation du compost

Voici les différentes utilisations que vous pouvez en faire:

– Vous pouvez l’épandre à l’automne, au potager, sur terrain propre, et l’incorporer à la terre par griffage.

– Dans les massifs de fleurs, une fois étalé, incorporer le compost par griffage à la terre.

-Au pied des arbustes et des arbres fruitiers, en prenant soin de bien éliminer les mauvaises herbes et de maintenir propre par la suite.

– Lors de la plantation d’arbres ou d’arbuste à raison d’ 1/3 du volume de la terre.

Laissez-nous vos idées, suggestions et remarques...