L’utilisation des cendres de bois de chauffage au jardin est tout à fait intéressante, surtout si vous vous chauffez au bois. Pour encore plus d’efficacité, pensez à tamiser la cendre pour récupérer le charbon de bois car celui-ci peut être utilisé différemment pour le jardin. Voir l’article sur l’utilisation du charbon de bois au jardin.

Pour vous donner une idée de ce qu’elle peut mettre à disposition des plantes, sachez qu’elle se compose en moyenne de 20 à 50% de calcium, de 14% de silice, de potassium (entre 3 et 9%), de magnésium (1 à 4%), de phosphore (0,5 à 2%) et d’autres oligoéléments.
Voici ce qu’apporte plus précisément chacun des éléments de la cendre aux plantes mais également à la terre de votre jardin.
Le calcium :
Il est important pour le bon fonctionnement du complexe argilo-humique et donc pour la fertilité du sol.
La potasse :
Elle stimule le développement des racines des plantes, l’ampleur de la floraison et, par conséquent, la générosité des fructifications.
La silice :
Elle joue un rôle dans l’assimilation et le métabolisme des plantes.
Le magnésium :
Il est le principal constituant de la chlorophylle, il permet aux plantes d’être plus vertes et plus vigoureuses.
Le phosphore :
Il joue un rôle essentiel dans la photosynthèse.

Cependant, l’équilibre d’un sol est délicat ! Il est donc indispensable de ne pas faire d’apport massif, sous peine de déséquilibrer la composition chimique et biologique du sol. Pour un meilleur équilibre du sol, il est important, lorsque vous mettez de la cendre, de faire des apports de matière organique en même temps (compost, paillage du sol…).
Ne dépassez pas 100g de cendre par m2 et par an soit deux grosses poignées.

Après avoir pris connaissance des différents aspects de la cendre, voyons ensemble comment l’utiliser dans votre jardin.

L’utilisation des cendres dans le potager du jardin

Répandez de la cendre entre les légumes au printemps. Elle est particulièrement bénéfique autour des légumes-fruits (tomate, aubergine, concombre, haricot…), des légumes-fleurs (chou-fleur, brocoli, artichaut…). Sans oublier les légumes-racines (pomme de terre, carotte, navet…) dont le développement s’en trouve stimulé.

Dans le verger

Elle va vous permettre d’améliorer la floraison et la formation des fruits.
Répandez une poignée de cendre au pied de chacun de vos arbres fruitiers au tout début du printemps, quand les bourgeons commencent à de développer. Les petits fruits apprécient également un apport de cendre: les groseillers, les cassissiers…., sauf les framboisiers qui préfèrent une terre acide.

Une autre utilisation des cendres est possible au verger, en l’utilisant sous forme de badigeon. Pour cela mélangez de la cendre tamisée avec de l’eau jusqu’à obtenir une consistance « d’une pâte à crèpe. Epandez ce badigeon à l’aide d’un pinceau sur les troncs de vos arbres fruitiers. Cela permettra d’asphyxier d’éventuels parasites qui se seraient réfugiés dans les écorces. Il faudra le renouveler régulièrement, tous les 3 ou 4 mois environ car les pluies ont tendance à le lessiver. Le badigeon possède également des propriétés légèrement isolantes, il protège donc un peu les troncs des dégâts que peut faire le gel, ainsi que le soleil brûlant de l’été.

L’utilisation des cendres au jardin d’ornement

Utilisez la cendre également au jardin d’ornement dans les massifs de votre jardin, au pied des plantes en général. Les rosiers l’apprécient en petite quantité, surtout si votre terre est calcaire (terre contenant beaucoup de pierres blanches) dans ce cas là, une petite poignée de cendre par pied suffit, la floraison n’en sera que plus abondante. Notez également que sa richesse en silice est bénéfique aux bambous.
En revanche, n’en utilisez pas au pied des plantes acidophiles comme les rhododendrons, les azalées, les camélias, les érables du Japon, etc. La cendre alcalinise le sol.

Attention: en terre très calcaire, la cendre ne doit pas être utilisée car elle a pour effet d’accentuer les problèmes liés à ce type de terre. En effet, l’excès de calcaire provoque un blocage de l’assimilation d’oligoéléments indispensables comme le fer (chlorose) notamment.

Les pelouses

Elle corrige une trop grande acidité, elle est bénéfique pour l’activité microbienne du sol ainsi qu’aux vers de terre. Celà améliore l’infiltration de l’eau et le drainage et donc limite l’apparition de la mousse dans la pelouse. La cendre allège les terres lourdes, épandez 2 poignées de cendre par m². Dans une terre calcaire, une poignée dispersée par mètre carré suffira. Dans les sols acides, les cendres sont un amendement améliorateur, surtout par leur richesse en chaux.

A voir également :