Catégories

Utilisation du fumier au jardin

Utilisation du fumier au jardin

Utilisation du fumier au jardin

L’utilisation du fumier au jardin est recommandée pour amender le sol : celui-ci enrichit la terre et il améliore sa structure pour pouvoir mieux nourrir les plantes.
Il va améliorer le sol grâce à sa richesse en humus : la terre est plus facile à travailler car plus meuble, elle est plus perméable à l’air et à l’eau.

• • •

Pour vous approvisionner, deux solutions s’offrent à vous, récupérer le fumier en vrac dans une ferme, ou bien prêt à l’emploi conditionné en sac dans une jardinerie.
On va utiliser différents fumiers selon la nature du sol : argileux, sableux, compact..

Les différents types de fumiers

Différents types de fumiers existent et ils ont chacun leurs avantages et inconvénients. Le choix du bon fumier à utiliser dépend de la nature de votre sol.

Le fumier d’origine bovine est le plus approprié pour améliorer un sol léger (calcaire, sablonneux).
Le fumier de mouton, de lapin ou de chèvre permet d’alléger une terre lourde (terres argileuses).
Le fumier de poule assure un apport en azote dans un sol qui n’en contient pas.
Préférez le fumier de cheval pour rééquilibrer le sol (pauvre, terres de bruyère) et alléger un sol lourd (argileux)

Quand et comment utiliser le fumier au jardin

Le fumier permet d’équilibrer le sol grâce à son apport en éléments organiques. La bonne période pour mettre du fumier va du mois d’octobre au mois de mars.

• • •

Laissez vieillir le fumier s’il est frais. Laissez-le pendant un an en tas sur le sol pour qu’il se composte, que les éventuels germes pathogènes soient détruits.

• • •

Une fois que le fumier a bien composté, il est temps de l’épandre. Répartissez-le en fine couche sur le sol tout en évitant de le mélanger avec la terre. Il y sera intégré progressivement par la vie du sol. Réalisez cette opération à la fin de l’hiver ou au début du printemps, avant les semis ou la plantation de vos fleurs.

• • •

Pour le potager, vous pouvez le mélanger à la terre des trous de plantation des plantes gourmandes, comme les tomates, courgettes, concombres, potirons, poivrons.

%d blogueurs aiment cette page :